Diabete

Le diabète est un dysfonctionnement du système de régulation de la glycémie, qui peut avoir des causes diverses (sécrétion d’insuline, réponse à l’insuline…). Deux principales formes de diabète primaire existent : le diabète de type 1 : un diabète de type sucré, dont la forme la plus fréquente est la conséquence d’une maladie auto-immune. Le diabète de type 1 est le plus souvent un diabète insulinodépendant. C’est la cause la plus fréquente de diabète chez l’enfant, mais il peut survenir à tous les âges. le diabète de type 2 : le diabète de la maturité, observé le plus souvent chez des individus en surpoids ou obèses, qui ont des antécédents familiaux de diabète de type 2.  Le diabète de type 2 s’associe souvent à d’autres facteurs de risque cardiovasculaire, comme l’hypertension artérielle, la répartition androïde des graisses, l’hypertriglycéridémie et la baisse du taux du cholestérol-HDL. Cette forme de diabète représente près de 80% des cas de diabète. Son incidence augmente, en conséquence des modifications du mode de vie (sédentarité, alimentation hypercalorique, hyperlipidique).On dit plus souvent que ce diabète est un diabète âgé. Le diabète, sans être véritablement classé dans les maladies émergentes, est une maladie non contagieuse qui se développe de manière épidémique depuis quelques décennies, et dont la prévalence augmente fortement et rapidement dans tous les pays. Le diabète est devenu la quatrième ou cinquième cause de mortalité dans la plupart des pays développés. Outre un dépistage permettant un traitement plus précoce, un régime alimentaire adapté, une augmentation de l’activité physique (baisse de poids), avec une sensibilisation et un programme d’éducation continu peuvent fortement diminuer la prévalence du diabète. C’est ce qu’a notamment montré, selon l’OMS, une expérience chinoise conduite sur six ans au sein d’une population sensible, qui a réduit de près des deux tiers l’apparition de cas de diabète.

Partenaire