F – Définitions

Faim

[en : Hunger]

La faim est la sensation qui survient dans le laps temps, plus ou moins long selon les individus et les circonstances, sans manger, et qui déclenche chez les êtres vivants la recherche d’aliments, de nourriture.
Il s’agit d’une sensation provoquée quand le niveau de glycogène dans le foie tombe sous un certain seuil. Cette sensation, souvent déplaisante, provient de cellules sensibles à une très faible chute de la glycémie (taux de sucre dans le sang), localisées dans le cerveau au niveau de l’hypothalamus. Bien qu’un être humain puisse survivre plusieurs semaines sans manger, la sensation de faim commence après quelques heures sans s’alimenter.
La faim atteint sa plus grande intensité après trois à quatre jours mais peut diminuer les jours suivants, sans disparaître cependant.

Familles d’aliments

[en : Food group]

Aussi appelés groupes alimentaires, leur consommation donne lieu à des recommandations. On distingue ainsi :

– Produits laitiers

– Viandes, poissons et oeufs

– Féculents, pain, légumes secs

– Fruits et légumes

– Corps gras

– Boissons

– Produits sucrés

Féculents

[en : Starchy]

Les féculents sont des aliments d’origine végétale, constitués principalement d’amidon ou de glucides complexes. Il peut s’agir de parties de plantes non transformées (graines, fruits, tubercules, racines, tiges) ou de produits dérivés de l’industrie alimentaire (farine, fécule, pâtes alimentaires…).
Les féculents sont la principale source d’énergie dans l’alimentation. On les appelle « sucres lents », du fait de leur assimilation moins rapide que celle des sucres simples.
Voici les principaux féculents :
Céréales (graines) : Blé, Avoine, Blé, Lin, Kamut, Maïs, Millet commun, Orge, Riz, Sarrasin, Seigle
Légumineuses (graines) : Pois, Haricots secs, Fèves sèches, Pois chiche, Pois secs, Lentille cultivée, Graine de soja
Tubercule Féculent : Pomme de terre, Manioc, Igname

Fenetre Metabolique

Il s’agit d’une période favorable après l’effort physique ou l’opportunité pour le corps humain de recharger rapidement ses batteries après une activité sportive. Après un effort, notre corps doit récupérer et pour cela il a opté pour un système efficace qui lui permet de reconstituer très rapidement ses stocks de nutriments et notamment de glycogène. Ainsi, pendant les premières heures qui suivent un effort, le moment est le plus propice pour apporter tout ce dont notre corps a besoin et notamment des glucides et des protéines. La meilleure solution consiste à boire, dès la fin de l’effort, une boisson sucrée et contenant des protéines mais aussi des sels minéraux.

Fer

[en : Iron]

Le fer est un oligo-élément minéral important dans la composition des globules rouges, de la myoglobine des muscles, et entre en jeu dans de nombreuses réactions cellulaires.
Le fer apporté par l’alimentation est plus ou moins bien absorbé. On en distingue deux sortes : le fer héminique qui se trouve dans les viandes et les poissons, bien absorbé par l’organisme (10 à 30 % est absorbé) et le fer non héminique qui se trouve dans les céréales, les légumes secs, les fruits, les légumes et les produits laitiers (1 à 5 % seulement est absorbé). L’absorption du fer dépend aussi de la nature du repas et de présence dans le repas de substances qui favorisent ou freinent l’utilisation du fer par l’organisme ; ainsi la vitamine C stimule l’absorption du fer alors que le thé, le café et certaines fibres alimentaires gênent son absorption.
Les besoins en fer de l’organisme sont plus élevés chez les enfants, les femmes en âge de procréer à cause des menstruations et chez les femmes enceintes et allaitantes.
Lorsque les besoins en fer ne sont pas satisfaits apparaît une carence en fer qui peut avoir de nombreuses conséquences sur la santé. La plus connue est l’apparition d’une anémie qui doit être traitée. D’autres conséquences moins visibles de la carence en fer sont une capacité physique réduite à l’effort, une fatigue plus intense, une diminution des performances intellectuelles, une moindre résistance aux infections.

Fibres

Ensemble des composants de l’alimentation qui n’est pas digéré par les enzymes du tube digestif. Les fibres ont de fait une valeur énergétique très faible. Elles se trouvent surtout dans les fruits, les légumes et les céréales complètes et participent notamment au transit intestinal.

Fitness

[en : Fitness]

Le terme anglais fitness désigne un entraînement physique. Le fitness peut se définir comme l’ensemble des activités douces telles que le vélo d’intérieur, le tapis de marche, le step, l’aérobic, abdos-fessiers, … ayant pour but d’optimiser sa condition physique.

Fluor

[en : Fluorine]

Oligo-élément qui se fixe dans l’émail des dents et les rend beaucoup plus résistantes aux attaques des bactéries de la plaque dentaire. Il n’y en a pas du tout dans les aliments et une faible quantité dans l’eau de boisson et dans le sel de table.
Le fluor est toxique pour l’Homme à des doses supérieures à 2 mg/jour. En dessous de 1 mg/jour, il aurait un effet protecteur contre les caries.
La fluoration de l’eau est interdite, mais celle du sel est autorisée et encouragée. Celui-ci doit alors être étiqueté sel fluoré ou sel iodé et fluoré, ce qui signifie qu’il est supplémenté en fluor. Cette fluoration a été encouragée en 1985 par la Direction Générale de la Santé pour la prévention en masse des caries dans la population.
L’Organisation Mondiale de la Santé, dans un rapport en anglais intitulé « Fluoride drinking water » daté de novembre 2006, attire l’attention sur les dangers des doses excessives de fluor dans l’alimentation.
Des fluorures sont ajoutés au sel (42 % du sel vendu aux ménages français est iodé et fluoré) et aux dentifrices, ou parfois dans certaines sources d’eau ou dans certains aliments pour lutter contre les caries dentaires. Cette utilisation est contestée par différentes associations et groupes de pressions de consommateurs dans le monde.

Fooding

[en : Fooding]

Contraction du mot food (nourriture en anglais) et feeling (ressenti en anglais), le fooding, inventé en 1999 par le français Alexandre Cammas, alors journaliste et chroniqueur culinaire à Nova Magazine, est la marque de guides édités en partenariat avec Nova, Libération, et depuis 2007 Le Nouvel Observateur et d’événements gastronomiques tels que La Semaine du Fooding, la Grand Fooding d’été….
L’objectif du Bureau du Fooding est de se défaire des conventions traditionnelles de la cuisine pour donner la possibilité aux chefs de s’émanciper plus librement, selon eux. Il n’exclut aucun courant gastronomique, comme la world food, la fusion food, le easy eating, la street food, la « bistronomie »…

Fractionnement des repas

[en : Splitting meals]

Le concept de fractionnement des repas provient de la nécessité pour certains groupes de personnes de maintenir une glycémie la plus constante possible. Cela va concerner : les diabétiques, les sportifs d’endurance, ou encore les personnes souffrant d’ulcères gastriques. Ce concept, s’il est utile à certains, a donné lieu à des dérives : le grignotage, qui, loin de fractionner les repas, ajoute au contraire des repas supplémentaires ou collations aux repas principaux.

Partenaire

Cliquez sur ces liens pour en savoir plus !